Comment vaincre la peur d’agir

Comment vaincre la peur d’agir

Comment vaincre la peur d’agir

Dans cet article, vous découvrirez comment vaincre la peur d’agir qui vous empêche de profiter pleinement de votre existence.

Qu’il s’agisse de votre vie privée ou de votre vie professionnelle, vous savez que cette peur vous a déjà coûté cher.

Vous rappelez-vous de l’opportunité professionnelle que vous avez préférée abandonner ou du voyage auquel vous avez renoncé ou à votre idée que vous n’avez jamais implémentée ou encore de la personne à laquelle vous n’avez jamais eu le courage de parler ?

Si vous regrettez vos choix et que vous avez envie de faire quelque chose pour dépasser votre peur d’agir, alors je vous conseille de continuer à lire cet article en découvrant les conseils et surtout en les appliquant.

Voici brièvement mes conseils pour vaincre la peur d’agir :

1 – Identifiez de quoi vous avez peur et prenez conscience de vos émotions

2 – Comprenez s’il s’agit de quelque chose que vous pouvez maîtriser

3 – Évaluez les conséquences possibles de votre inaction

4 – Focalisez-vous sur les avantages probables de vos actions

5 – Prenez conscience de vos croyances

6 – Comprenez l’importance de vos valeurs

7 – Mettez en place de nouvelles habitudes

8 – Modélisez des personnes qui ont déjà dépassé la peur d’agir

9 – Protégez l’estime de soi et renforcez la confiance en soi

10 – Agissez lorsque vous avez plus d’énergie

11 – Associez-vous avec une autre personne

12 – Fixez-vous des objectifs

13 – Transformez la peur en un jeu

14 – Faites du ménage dans votre entourage

15 – Jetez votre télévision, faites attention à internet

16 – Nourrissez votre mental

17 – Arrêtez d’être perfectionniste

18 – Planifiez votre réussite et passez à l’action

 

1 – Identifiez de quoi vous avez peur et prenez conscience de vos émotions

De quoi avez-vous réellement peur ?

Il est important de donner un nom à votre peur pour comprendre qui est votre ennemi et quels sont ses points faibles.

Avez-vous peur de l’échec, du succès, du regard des autres, des critiques, etc ?

Si vous souhaitez aller plus loin sur les différents types de peurs, je vous invite à découvrir les articles sur :

La peur du succèsla peur de se tromperla peur de l’échecla peur des autres et la peur de parler en public.

Si vous ne comprenez pas précisément ce qui vous empêche de vivre comme vous le voulez, vous ne serez pas capable de mettre en œuvre la stratégie la plus adaptée pour vaincre cette peur.

Si vous avez plusieurs peurs, focalisez-vous sur celle qui vous bloque le plus.

Si par exemple vous avez peur du regard des autres, vous avez probablement besoin de protéger votre estime de soi et la renforcer.

Si vous avez peur de l’échec, vous pouvez vous focaliser davantage sur vos progrès et sur le langage que vous utilisez pour décrire ce qui vous arrive.

En fonction du type de peur, certaines alternatives seront plus efficaces que d’autres pour vous aider à poser les actions nécessaires à vivre une vie plus agréable.

Un coach de vie est en mesure de vous proposer un accompagnement personnalisé pour dépasser votre peur.

Maintenant que vous avez appris l’importance de comprendre la vraie nature de votre peur, mon deuxième conseil consiste à comprendre s’il s’agit de quelque que vous pouvez maîtriser.

2 – Comprenez s’il s’agit de quelque chose que vous pouvez maîtriser

Maintenant que vous avez identifié et nommé votre peur et que vous connaissez son fonctionnement, vous avez besoin de comprendre si vous pouvez la gérer ou pas.

Si vous souffrez d’une véritable phobie, il est préférable de vous adresser à un spécialiste tel qu’un psychiatre, un psychologue ou un thérapeute.

Mais si votre peur est quelque chose que vous pouvez contrôler, comme c’est bien le cas pour la plupart des personnes, alors vous avez la responsabilité de faire de votre mieux pour reprendre le contrôle de votre existence.

Imaginons que vous ayez peur du jugement de votre entourage par rapport à des choix personnels ou professionnels que vous aimeriez prendre dans votre vie.

Si vous n’agissez pas, c’est que vous associez mentalement de la souffrance au jugement des autres et qu’en même temps vous n’associez pas suffisamment de sensations agréables à vos décisions.

Pour dépasser cette situation, vous pouvez utiliser plusieurs stratégies, par exemple, vous pouvez imaginer que vous abandonnez votre projet et que cela va avoir des conséquences catastrophiques pour vous et que votre vie sera ruinée.

En même temps, vous allez créer mentalement une nouvelle réalité dans laquelle vous suivez vos rêves, vous passez à l’action et vous vivez enfin la vie dont vous avez toujours rêvé.

En répétant cet exercice plusieurs fois, vous commencerez à réduire la peur du jugement de vos proches et vous serez davantage motivé à agir pour commencer à bâtir une nouvelle vie plus proche de celle que vous considérez idéale pour vous.

L’accompagnement sur mesure avec un coach personnel vous permet d’aller encore plus loin pour faire face plus efficacement et rapidement aux spécificités de votre situation.

Maintenant que vous avez compris l’importance de comprendre si vous pouvez maîtriser votre peur, mon troisième conseil consiste à évaluer les conséquences de votre inaction. 

3 – Évaluez les conséquences possibles de votre inaction

Si vous prenez le temps de vous remémorer quelques expériences marquantes de votre passé, vous finirez par comprendre que ce que vous vivez en ce moment n’est qu’une petite souffrance comparée à tout ce que vous avez perdu jusqu’à présent à cause de votre inaction.

C’est pour cette raison que je vous invite maintenant à vous remémorer trois événements de votre vie privée et trois autres événements de votre vie professionnelle qui ont été une source de souffrance à cause de votre décision de ne pas agir.

Prenez le temps qu’il vous faut pour revivre pleinement ces moments en essayant de ressentir les émotions que vous aviez éprouvées à cette époque de votre vie.

Après avoir terminé cette première phase, notez sur une feuille une phrase ou un mot clé pour nommer ces six événements importants de votre passé.

Puis, à côté de chaque épreuve, écrivez le prix que vous avez payé à cause de votre choix. Faites cela pour tous les six événements.

Que ressentez-vous maintenant que vous avez pris conscience de la globalité de cette douleur ?

Maintenant, donnez-vous une note entre 0 et 100 à la souffrance que vous éprouvez en ce moment en repensant à la douleur totale liée à ces six expériences de vie.

Puis, imaginez que cette souffrance monte jusqu’ à 100.

Cela représente la douleur que vous allez expérimenter si vous ne changez pas.

Qu’éprouvez-vous en pensant à ce que vous risquez de vivre ?

Si vous êtes honnête avec vous-même et que vous ne relativisez pas les émotions que vous éprouvez, vous devriez commencer à vous sentir davantage motivé pour changer votre façon de penser et passer à l’action.

Si vous vous sentez bloqué parce que vous faites face à une situation d’échec personnel ou professionnel, je vous invite à lire l’article comment rebondir après un échec.

Maintenant que vous avez pris conscience non seulement de la douleur que vous ressentez aujourd’hui mais également de celle que vous avez éprouvée dans votre passé et de celle que très probablement vous expérimenterez dans votre futur si vous ne changez pas, mon quatrième conseil consiste à vous focaliser sur les avantages probables de vos actions.

4 – Focalisez-vous sur les avantages probables de vos actions

De plus que de vous focaliser sur les conséquences négatives de vos actions, vous pouvez en plus vous focaliser sur tout ce que vous obtiendrez en changeant votre façon de penser et votre comportement.

Pensez aux personnes que vous admirez et qui vivent une vie comme celle que vous aimeriez vivre. Imaginez comme serait votre vie si vous étiez en mesure de développer plus de confiance en soi et croire en vos capacités.

Vous rappelez-vous de certaines personnes qui possèdent bien moins de talent que vous et que pourtant mènent une existence comme celle dont vous rêvez ?

Pourtant ces personnes ne sont pas meilleures que vous, mais elles ont pourtant quelque chose que vous avez oubliez de posséder, à savoir, la capacité à poser des actions efficaces pour changer en mieux leur vie.

Ces mêmes personnes ne doutent pas tout le temps d’elles-mêmes comme vous le faites souvent.

Vous l’avez compris, vous pouvez tout obtenir et tout accomplir si vous choisissez de vous faire confiance et de faire de votre mieux, même si vous ne vous sentez pas encore complètement à l’aise ou compétent.

Un moyen efficace pour vaincre la peur d’agir consiste à orienter votre attention et vos énergies autant sur vos capacités que sur les avantages que vous obtiendrez à devenir plus proactif pour améliorer la qualité de votre vie.

Au lieu de douter de vous et de penser à tout ce qui pourrait ne pas fonctionner, imaginez comment changerait votre vie si vous n’aviez pas de limites et que tout était à votre portée.

Fermez les yeux et visualisez votre vie idéale, votre façon de parler et de vous comporter avec les autres.

Décrivez mentalement les personnes autour de vous, votre habitation, vos amis, vos collègues, etc.

Fantastiquez sur cette réalité potentielle comme si elle était réelle et sans remettre en question ce dont vous êtes capable d’accomplir.

Essayez de réaliser cet exercice en éprouvant les émotions que votre imagination vous renvoie.

Ouvrez ensuite les yeux et choisissez tout de suite un aspect de votre vie que vous voudriez améliorer et une première action facile à mettre en œuvre pour commencer à changer votre vie.

Planifiez cette action dans votre to-do list et passez à l’action.

Faites-vous confiance et continuez à poser des actions régulières et de plus en plus difficiles à exécuter. De cette façon, vous avancerez dans vos projets et cela vous permettra d’augmenter la confiance en soi.

Maintenant que vous comprenez l’importance de vous faire confiance et de vous focaliser sur les avantages de passer à l’action, mon cinquième conseil consiste à prendre conscience de vos croyances.

5 – Prenez conscience de vos croyances

Comprendre si vous avez des croyances qui vous limitent est important pour vaincre la peur d’agir.

Les croyances sont des idées fortement enracinées dans votre esprit que vous ne remettez plus en question. Le problème avec les croyances est que souvent vous ne savez pas qu’elles existent.

Pourtant, elles gouvernent une partie de votre existence et c’est pour cette raison que les identifier est extrêmement important si vous souhaitez vous surpasser et créer la vie que vous méritez.

Les compétences d’un coach peuvent vous permettre d’identifier plus efficacement et plus rapidement les convictions qui vous empêchent d’évoluer comme vous le souhaitez.

Mais vous pouvez commencer à les identifier tout seul si vous repensez à vos expériences personnelles et professionnelles.

Reprenez l’exercice précédent dans lequel je vous demandais de vous remémorer les événements marquants de votre vie.

Pensez à ces moments et essayez de vous rappeler de la signification que vous aviez donnée à ces événements.

Puis, notez le sens que vous aviez attribué à ces situations et écrivez à côté de cette explication une croyance cohérente avec cette explication.

Ensuite, écrivez quelques lignes pour expliquer pourquoi cette croyance n’est pas vraie en la justifiant avec des exemples concrets de votre vie pendant lesquels vous avez agi à l’opposé de cette croyance.

Ecrivez une nouvelle croyance cohérente avec vos actions et donc avec la personne que vous êtes vraiment. Ensuite, posez dans les 24 heures une nouvelle action pour renforcer cette nouvelle conviction.

C’est en procédant ainsi que vous commencerez à prendre conscience des croyances qui vous empêchent d’agir et que commencerez à en créer de nouvelles pour changer votre vie.

Maintenant que vous avez compris que vos croyances peuvent influencer votre comportement, mon sixième conseil consiste à comprendre l’importance de vos valeurs.

6 – Comprenez l’importance de vos valeurs

Vos croyances ne sont pas les seuls facteurs qui influencent vos pensées, vos émotions et vos comportements.

Vos valeurs, à savoir ce que vous considérez important dans votre vie, ont également un impact considérable sur vos décisions, actions et également sur votre épanouissement.

Comme pour les croyances, vous ne connaissez pas toujours vos valeurs ou si vous les connaissez, vous n’êtes pas certain de leur ordre de priorité.

Prendre conscience de vos valeurs et de leur ordre d’importance est essentiel pour :

  • prendre les meilleures décisions
  • vivre une vie plus accomplie.
  • identifer s’il existe des conflits de valeurs pouvant générer des conflits internes et donc de l’auto sabotage pouvant bloquer votre évolution personnelle et professionnelle

Pour ces raisons, je vous propose de réaliser un exercice à l’aide du tableau suivant.

Tout d’abord écrivez les valeurs qui sont les plus importantes dans votre vie. Ensuite classez ces valeurs par ordre d’importance.

Pour terminer, vérifiez s’il existe des conflits de valeurs. Un conflit de valeur se produit lorsque deux valeurs incompatibles entre elles possèdent un niveau d’importance presque équivalent.

Si vous remarquez un ou des conflits entre valeurs, il est possible qu’ils soient l’une des raisons pour lesquelles vous n’avez pas encore été en mesure de dépasser la peur d’agir.

Une fois ce conflit identifié, vous devrez faire un choix en priorisant l’une des deux valeurs de façon cohérente avec l’objectif personnel ou professionnel que vous souhaitez atteindre.

Une fois que vous aurez résolu ce ou ces conflits internes, vous aurez de plus grandes probabilités de vaincre la peur d’agir.

Le coaching de vie est un excellent moyen pour prendre conscience de vos valeurs et résoudre vos conflits internes.

Maintenant que vous avez compris l’importance de prendre conscience de vos valeurs, mon septième conseil consiste à mettre en place de nouvelles habitudes.

7 – Mettez en place de nouvelles habitudes

Votre capacité à passer à l’action ne dépend pas exclusivement de votre motivation. Surmonter votre peur d’agir requiert de développer de nouvelles habitudes.

Du moment que la plupart de nos comportements sont mis en œuvre par notre inconscient et que la répétition d’un comportement donné permet d’agir sur notre subconscient, créer de nouvelles habitudes, permet de mettre en route de nouveaux chemins comportementaux.

Avec la répétition, ces patterns comportementaux deviennent des chemins privilégiés que vous pouvez commencer à suivre même si votre niveau de motivation n’est pas autant fort que vous l’aimeriez.

C’est pour cette raison que si vous voulez changer votre vie et que pour l’instant vous avez l’impression de manquer de motivation pour y arriver, vous pouvez vous appuyer sur le pouvoir des routines comportementales pour l’emporter sur votre peur de passer à l’action.

Afin de créer une nouvelle habitude, vous devez la répéter suffisamment en y associant mentalement des émotions positives et en vous focalisant sur tous les avantages de ces rituels.

Pour concrétiser cet exercice, je vous propose d’appliquer tout de suite ce conseil.

Pensez à un aspect de votre vie que vous aimeriez améliorer et réfléchissez à une simple habitude que vous pourriez créer afin de faciliter votre passage à l’action.

Une fois cette habitude trouvée, répétez-là pendant un mois tous les jours jusqu’à la faire devenir un automatisme. 

En procédant de telle sorte vous serez en mesure de dépasser vos limites et commencer à changer votre vie pour le mieux.

Maintenant que vous avez appris l’importance de développer de nouvelles habitudes, mon huitième conseil consiste à modéliser des personnes qui ont déjà dépassé la peur d’agir et qui vivent déjà une vie comme celle que vous aimeriez avoir.

8 – Modélisez des personnes qui ont déjà dépassé la peur d’agir

Si vous n’arrivez pas à trouver vos ressources en vous-même, vous pouvez toujours vous inspirer d’autres personnes qui ont déjà réussi à accomplir ce que vous souhaitez expérimenter.

Vous pouvez modéliser les stratégies mentales et les comportements de personnes de votre entourage que vous appréciez.

En alternative, vous pouvez lire des ouvrages d’individus qui ont déjà tracé la route que vous souhaitez parcourir.

Si votre modèle est une personne que vous avez la possibilité de rencontrer, planifiez régulièrement des rendez-vous avec elle pour obtenir toutes les informations dont vous avez besoin.

Questionnez cet individu à l’aide des questions suivantes :

Qu’est ce qui t’a motivé à passer à l’action ?

Que pensais-tu à cette époque ?

Quelles émotions éprouvais-tu pendant cette période ?

Quelle stratégie as-tu mis en place ?

Comment as-tu planifié tes actions ?

Comment as-tu dépassé tes doutes et moments de crise ?

Qu’as-tu appris de cette expérience ?

Quel conseil final me donnerais-tu ?

Vous pourrez personnaliser ces questions en les adaptant à votre situation et vous pourrez en poser d’autres. Votre objectif consiste à recueillir toute information pertinente pouvant vous aider à vaincre la peur de poser des actions.

En suivant les meilleures stratégies déjà parcourues par des personnes qui ont déjà atteint le résultat que vous recherchez, vous serez en mesure de progresser plus aisément et atteindre vos objectifs.

Maintenant que vous avez compris l’importance de modéliser le succès d’autres personnes, mon neuvième conseil consiste à protéger l’estime de soi et renforcer la confiance en soi.

9 – Protégez l’estime de soi et renforcez la confiance en soi

Pour changer votre vie et vaincre la peur d’agir, vous avez besoin de comprendre le fonctionnement de deux composantes essentielles de votre identité, à savoir l’estime de soi et la confiance en soi.

L’estime de soi est influencée par votre propre évaluation de vous-même en tant qu’être humain et par les évaluations que d’autres personnes font sur vous.

Partant du principe que vous avez peu de contrôle sur ce que les autres pensent de vous, le meilleur moyen de renforcer l’estime de soi consiste à vous évaluer de façon juste et bienveillante et en apprenant à vous aimer de façon inconditionnelle.

La confiance en soi est davantage liée à votre expérience et donc aux compétences que vous avez développées par rapport à une situation donnée. Elle est donc davantage liée à vos actions.

En revanche, l’estime de soi et la confiance en soi sont intimement liées. Afin de poser les actions nécessaires pour changer votre vie, vous devez faire en sorte de protéger l’estime de soi et renforcer la confiance en soi.

Pour renforcer l’estime de soi, il est important de prendre conscience de l’idée que vous avez de vous-même.

Faites la différence entre ce qui vous appartient pour changer les croyances qui vous limitent.

Puis, détachez-vous de la vision limitée que les autres ont de vous autant dans votre vie personnelle que dans celle professionnelle.

En résumant, sortez de tout modèle conformiste que vous-même ou votre entourage, voire votre culture ont créé pour vous définir et recréez une vision plus juste et bienveillante de vous-même.

En même temps, protégez-vous de toute situation pouvant avoir un impact négatif sur la vision que vous avez développée de vous-même.

Renforcer l’estime de soi est un premier moyen de renforcer la confiance en soi.

Mais vous pouvez renforcer la confiance en soi en prenant conscience de vos talents innés et en les utilisant régulièrement pour vous épanouir et avoir une vie réussie.

Un autre moyen de renforcer la confiance en soi consiste à sortir de votre zone de confort en posant des actions qui vous permettent de comprendre que vous avez le potentiel nécessaire pour réaliser tout ce que vous souhaitez.

Vous pouvez également développer la confiance en soi en posant des actions régulières faciles à réaliser car de cette façon vous renforcez la confiance en soi tout en protégeant l’estime de soi.

En procédant de cette façon, vous serez capable de vaincre vos limites et passer à l’action.

Maintenant que vous avez appris l’importance de l’estime de soi et de la confiance en soi, il est temps de passer à mon dixième conseil qui consiste à agir lorsque vous avez plus d’énergie.

10 – Agissez lorsque vous avez plus d’énergie

Votre capacité d’agir et concrétiser dans la réalité de tous les jours vos objectifs les plus importants, ne dépend pas exclusivement de comment vous utilisez votre mental.

Votre niveau d’énergie joue aussi un rôle particulièrement important dans l’accomplissement de vos projets.

Ce niveau d’énergie dépend de plusieurs facteurs comme le repos, votre alimentation, votre état de santé général, votre style de vie et votre chronotype. Tous ces facteurs impactent votre énergie physique et mentale.

Si vous êtes déficient dans ces facteurs et que vous ne faites rien pour les rééquilibrer, il sera fortement difficile pour vous de dépasser la peur d’agir.

Afin de simplifier ce processus d’amélioration, je vous propose de vous servir du tableau suivant.

A l’aide de ce tableau, donnez-vous une note globale en évaluant objectivement chacun des facteurs qui influence votre niveau d’énergie. Puis, pour chacun de ces facteurs, écrivez une première action facile à implémenter pour commencer à vous améliorer.

Ensuite, identifiez votre chronotype, à savoir votre prédisposition génétique qui influence à quel moment de la journée vous vous sentez plus énergétique. Pour identifier votre chronotype, réfléchissez si vous ressentez plus d’énergie :

  • Le matin
  • Le matin et l’après midi
  • L’après-midi et le soir
  • Le soir

Puis, en fonction de votre réponse, posez les actions qui sont les plus importantes pour vous à ces moments de la journée.

En prenant en compte les spécificités de votre chronotype et en posant des actions régulières pour optimiser votre niveau d’énergie, vous serez en mesure de passer enfin à l’action pour changer en mieux votre vie.

Maintenant que vous comprenez l’importance de prendre en compte votre niveau d’énergie, mon onzième conseil consiste à vous associer avec une autre personne.

11 – Associez-vous avec une autre personne

L’union fait la force. Si vous n’arrivez pas à passer tout seul à l’action, vous pouvez vous associer avec une autre personne.

Il peut s’agir d’une personne qui a les mêmes objectifs que vous ou d’une personne qui a des qualités complémentaires aux vôtres.

Passez du temps avec cet individu afin d’établir une relation de confiance vous permettant d’agir de façon coordonnée.

Vous pouvez aider cette personne à dépasser ses difficultés et elle vous aidera à surmonter les vôtres.

Si vous avez des objectifs communs et les mêmes aptitudes, vous pouvez vous donner des défis mutuellement. L’important est de trouver un partenaire qui soit en même temps bienveillant et motivant. Évitez les individus trop complaisants ou ceux qui ne sont pas prêts à changer.

Sélectionnez votre associé et passez à l’action avec lui. Vous serez chacun le garant du comportement de l’autre. En profitant tous les jours d’une motivation externe supplémentaire, vous augmenterez vos probabilités de passer à l’action pour créer la vie qui vous plaît.

Maintenant que vous comprenez la valeur de vous associer avec une autre personne, mon douzième conseil consiste à vous fixer des objectifs.

12 – Fixez-vous des objectifs

Se fixer un objectif ne consiste pas à penser à ce que vous aimeriez accomplir ou à rêver d’un futur idéal.

La science de la définition des objectifs requiert de respecter plusieurs étapes dont la prise en compte permet de maximiser vos probabilités de réussir.

Si vous souhaitez connaître plus en détail tous ces principes, je vous invite à lire l’article comment se fixer des objectifs, les atteindre et être heureux.

Ce que je souhaite partager avec vous c’est surtout l’importance de se fixer un objectif atteignable, à savoir un objectif auquel vous pouvez croire vraiment.

Si vous percevez trop de décalage entre vos capacités et votre objectif, vous serez peu motivé et vous ne l’attendrez pas.

Ce principe est donc valable même si votre but est trop facile pour vous.

Fixez-vous un objectif à votre portée mais en même temps un objectif motivant, c’est-à-dire important pour vous.

Questionnez-vous sur votre motivation, ne vous limitez pas aux motivations évidentes mais réfléchissez à vos motivations les plus profondes.

Si vous avez des difficultés en termes de motivation, je vous invite à découvrir l’article comment se motiver mentalement.

Pensez à cet objectif comme à une pièce d’un puzzle ou comme à un engrenage dont la réalisation vous permettra de compléter une entité encore plus large.

Commencez à comprendre comment atteindre votre objectif vous permettra d’aller encore plus loin dans tous les autres domaines de votre vie.

Réussir à un certain niveau aura un effet domino sur une plus grande échelle. En étant conscient autant de vos motivations par rapport à votre objectif actuel que de tous les bénéfices de vos accomplissements globaux, vous serez davantage enclin à donner le mieux de vous-même.

Maintenant que vous comprenez l’importance de vous fixer des objectifs et d’en percevoir tous les bénéfices, mon treizième conseil consiste à transformer la peur en un jeu.

13 – Transformez la peur en un jeu

Et si c’était un jeu ? Et si vous étiez capable de transformer votre peur et donc vos émotions en quelque chose d’agréable ?

Pour transformer votre peur en un jeu, vous devez tout d’abord réduire l’effet qu’ont sur vous les émotions associées à votre peur.

Pour y arriver nommez votre peur. De quoi avez-vous peur exactement ? Avez-vous une seule peur ou plusieurs ?

Puis, décrivez cette peur et ressentez les émotions qu’elle provoque en vous.

Ensuite, changez votre façon de décrire cette peur, modifiez vos mots que vous utilisez pour décrire ce que vous ressentez. Vous commencerez ainsi à modifier les émotions que vous éprouvez.

Successivement, préparez-vous à cette situation en définissant ce que vous allez faire et comme vous désirez vous sentir. De cette façon, vous calmerez encore vos émotions et vous commencerez à devenir plus serein.

Après, touchez la peur du doigt et confrontez-vous à ce qui vous fait peur. Focalisez-vous sur ce que vous avez appris et sur les actions à poser pour vous sentir encore plus à l’aise.

Enfin, transformez votre peur en un jeu, devenez le héros de votre histoire, décrivez vos pouvoirs, vos talents, vos décisions et comment vous allez utiliser tous ces facteurs pour gagner.

C’est en suivant cette procédure que vous serez en mesure d’agir sur votre peur et changer votre vie pour le mieux.

Maintenant que vous avez appris l’importance de donner un sens plus agréable à ce que vous ressentez, mon quatorzième conseil consiste à faire du ménage dans votre entourage.

14 – Faites du ménage dans votre entourage

Plusieurs facteurs externes influencent l’estime de soi et la confiance en soi. Parmi ces facteurs, on retrouve les personnes faisant partie de votre entourage personnel et professionnel.

Que vous le croyez ou pas, les personnes avec lesquelles vous passez une partie importante de votre temps, peuvent impacter votre idée de vous-même et les actions que vous décidez de poser.

Vous connaissez sans doute des personnes qui vous inspirent et qui vous motivent à donner le mieux de vous-même.

En même temps, vous connaissez également d’autres personnes extrêmement critiques, pessimistes, voire même malveillantes, qui ont tendance à avoir une perception déformée de la réalité. Certains individus ont un effet tellement dévastateur qu’il vous suffit de passer quelques minutes avec eux pour vous sentir complètement vide d’énergie et de joie de vivre.

Si vous connaissez des personnes qui correspondent à ce portrait, je vous invite dans la limite du possible à les éviter ou au minimum à limiter fortement le temps que vous passez avec eux.

Si vous ne le faites pas, vous serez privé de vos capacités et énergies et par conséquent vous ne serez pas en mesure de vaincre la peur d’agir.

En même temps, si vous connaissez des personnes qui vous donnent de l’énergie et qui vous aident à ressortir le mieux de vous-même, alors faites tout ce que vous pouvez pour côtoyer davantage ces individus. Si vous le faites, vous augmenterez fortement vos probabilités de faire ce qui est important pour progresser dans votre vie.

Maintenant que vous comprenez l’importance de sélectionner avec soin les personnes faisant partie de votre entourage, mon quinzième conseil consiste à jeter votre télévision et faire attention à internet.

15 – Jetez votre télévision, faites attention à internet

Passer trop de temps devant la télévision en regardant des programmes qui ne vous apportent rien ou encore en vous faisant hypnotiser par les mauvaises nouvelles de votre pays et du reste du monde a comme effet de vous faire perdre du temps et des énergies.

Vous devenez pessimiste et vous vous focalisez sur tout ce qui a de négatif dans la vie.

Cela vaut également pour ce que vous trouvez sur internet. Faites attention à vos choix dans l’utilisation des réseaux sociaux et professionnels.

Les mêmes personnes pessimistes, frustrées et malveillantes que vous essayez d’éviter dans la vie réelle sont celles dont vous devez vous protéger aussi sur les réseaux sociaux.

Cela ne signifie pas que toutes les émissions à la télévision ou que tous les contenus sur internet représentent un danger potentiel pour votre estime de soi et pour la confiance en soi.

En revanche, prenez conscience que si vous ne sélectionnez pas avec soin les informations auxquelles vous vous exposez, vous réduisez fortement vos chances de créer une vie réellement épanouissante.

C’est en étant extrêmement attentif aux sources d’information auxquelles vous vous exposez, que vous serez en mesure de vous libérer de l’emprise psychologique exercée sur vous par la plupart des médias.

Maintenant que vous avez compris l’importance d’être fortement sélectif face aux sources d’information, mon seizième conseil consiste à nourrir votre mental.

16 – Nourrissez votre mental

Pensez à votre cerveau comme à un jardin dans lequel vous souhaitez arracher les mauvaises herbes et en même au sein duquel vous souhaitez obtenir des plaintes capables de fleurir.

Si vous souhaitez grandir et vous épanouir, vous avez besoin de nourrir votre mental.

Mais ce n’est pas quelque chose que vous allez faire une fois de temps en temps.

Vous avez besoin de créer une nouvelle habitude vous permettant de vous développer sans cesse.

Vous pouvez faire cela à travers des livres, des formations, la participation à des événements, etc.

Peu importe le moyen que vous choisissez. Le plus important est de consacrer tous les jours un peu de temps pour progresser dans les différents domaines de votre vie.

Encore une fois, sélectionnez avec la plus grande attention les ouvrages ou les cours pour qu’ils vous permettent d’apprendre ce dont vous avez besoin en optimisant votre temps et votre argent.

Parmi les différentes compétences que vous pouvez acquérir, on retrouve par exemple l’écoute empathique ou écoute active. Si vous souhaitez en savoir plus, découvrez maintenant notre formation en écoute active.

En résumant, investissez régulièrement une partie de votre temps et de votre argent pour progresser en tant qu’individu en développant les compétences qui vous permettront de vous épanouir et d’atteindre plus aisément vos objectifs professionnels et personnels.

Maintenant que vous avez pris conscience de l’importance de nourrir votre mental, mon dix-septième conseil consiste à arrêter d’être perfectionniste.

17 – Arrêtez d’être perfectionniste

Si vous êtes perfectionniste ou que vous êtes une personne qui attend souvent le moment idéal avant de commencer quelque chose, il est temps de changer si vous souhaitez créer une vie à la hauteur de votre potentiel.

Vaincre le perfectionnisme requiert d’apprendre à accepter l’imperfection temporaire d’une situation donnée.

Si vous ne le faites pas, vous procrastinerez, à savoir vous reporterez vos actions en rationalisant votre manque d’action sur le prétexte que vous n’êtes pas encore prêt, que vous n’êtes pas suffisamment compétent, que ce n’est pas encore le bon moment, etc.

En agissant ainsi, vous perpétuez une conviction selon laquelle il existerait de bons et de mauvais moments pour entreprendre quelque chose.

Si vous êtes vraiment honnête avec vous-même, vous comprenez qu’il ne s’agit que d’une excuse pour ne pas passer à l’action.

Il n’y a pas de moment parfait comme il n’y a pas de mauvais moment.

Le bon moment c’est lorsque vous posez une action et que vous décidez de vous faire confiance en dépit des difficultés que vous rencontrez.

Au lieu de vous concentrer sur ce qui pourrait ne pas marcher, focalisez votre attention sur ce qui pourrait fonctionner et sur les compétences que vous devez développer pour avoir une vie vraiment réussie.

Focalisez-vous sur l’amélioration progressive de la situation et posez des actions régulières. De cette façon, vous serez capable de créer la vie qui vous correspond.

Si vous avez des problèmes de procrastination, je vous invite à lire l’article 10 conseils hors du commun pour arrêter de procrastiner.

Maintenant que vous avez compris l’importance de dépasser le perfectionnisme, mon dix-huitième conseil consiste à planifier votre réussite et à passer à l’action.

18 – Planifiez votre réussite et passez à l’action

Après tous ces conseils, je pense que vous avez très bien compris que tout dépend de vous.

Toutes les stratégies que vous avez découvert dans cet article représentent différents moyens de dépasser vos limites pour poser les actions nécessaires à votre épanouissement et à votre succès.

Mon dernier conseil consiste à planifier les actions qui vous permettront d’atteindre vos objectifs les plus significatifs.

Tout ce que vous planifiez a plus de chances d’être accompli. En fait, le simple fait de planifier vos tâches dans votre to do list puis dans votre agenda, vous donne déjà un avantage par rapport à la plupart des personnes qui se limitent à penser à ce qu’elles aimeraient accomplir.

Si vous souhaitez améliorer votre productivité, je vous invite à lire l’article 14 conseils pour être plus productif au travail et dans votre vie privée.

Mais ce que je vous conseille ici est de :

  • planifier et exécuter en premier vos actions les plus importantes avant celles qui le sont moins
  • faire des pauses régulières
  • ne pas programmer trop de tâches

Si vous n’honorez pas vos engagements, ne vous critiquez pas et essayez de faire le nécessaire le lendemain. Gardez tout le temps une attitude bienveillante envers vous-même et continuez à progresser.

Lorsque vous gardez vos engagements, félicitez-vous, primez-vous et faites-vous plaisir. Ce sont ces petites réussites qui vous aideront à développer la confiance en soi, vaincre la peur d’agir et reprendre le contrôle de votre vie.

Conclusion sur comment vaincre la peur d’agir

Dans cet article, j’ai partagé avec vous des conseils pratiques qui vous aideront à dépasser vos blocages et agir pour changer en mieux votre vie. Si vous souhaitez bénéficier de l’expertise d’un coach de vie, écrivez-nous maintenant en passant par notre formulaire de contact.

 

 

Contact

Vous pouvez nous envoyer un email, nous vous répondrons rapidement.

Not readable? Change text. captcha txt
0