La préparation mentale des étapes de la négociation de départ : importante et pourtant souvent négligée

négociation de départ

La préparation mentale des étapes de la négociation de départ : importante et pourtant souvent négligée

Dit comme cela, cela parait aller de soi que préparer les étapes de sa négociation de départ est important. Or, bien des « partants » n’y apportent pas tout le soin nécessaire, soit parce qu’ils veulent aller trop vite pour que cela « se termine », soit que leur stress les en empêche ou plus simplement parce qu’ils « comptent sur l’autre (leur employeur) » pour que cela se passe bien.

Or, pour que cela se passe « bien », il faut que les 2 parties en présence y aient intérêt et donc y mettent de l’énergie. Trop souvent, parce que les intérêts de chaque côté de la table de négociation sont divergents et parfois carrément opposés, cette négociation se transforme en rapport de force voire en bataille juridique.

Le collaborateur qui a bien préparé mentalement les étapes de la négociation se donne les meilleures chances :

  • Prendre du recul sur la négociation
  • Gérer le temps
  • Se maîtriser
  • Avoir des convictions
  • Montrer sa force mentale
  • Appréhender celle de son interlocuteur
  • Se débarrasser des sources de nuisances
  • Se reposer sur une tierce personne
  • Choisir un repère

Coaching

Prendre du recul :

Une négociation peut être menée, gagnée ou perdue uniquement sur des aspects psychologiques, sans jamais aborder le fond du problème. Si seuls vos sentiments vous guident et les enjeux (parfois pourtant bien réels) vous pétrifient, il vous sera difficile de mener à bien la négociation et d’atteindre vos objectifs.

Gérer le temps :

Elles sont toujours trop longues … ou trop courtes ! Par exemple, imaginer que la négociation durera entre 2 et 3 mois est déjà une vision raisonnable pendant laquelle le cadre accepte intérieurement qu’elle dure au moins cette durée. Tant que votre interlocuteur accepte de dialoguer avec vous, il reste toujours de la place pour la négociation, même s’il affirme le contraire !

Se maîtriser :

Laisser ses émotions de côté n’est pas facile, pourtant il est indispensable de ne jamais prendre les arguments, attitudes ou manœuvres de son interlocuteur comme des remise en cause personnelles. La plupart des critiques sont là pour vous déstabiliser, nous apprendrons à les gérer.

Avoir des convictions :

Il s’agit de l’installation progressive de l’idée qu’il s’agit d’un jeu, que vos compétences ne sont pas en cause et qu’il y a forcément une solution. Ces certitudes changeront votre position intérieure et cela se sentira.

Montrer sa force mentale :

L’effet de l’apparence est fondamental, car il renvoie à votre interlocuteur l’image que vous êtes psychologiquement solide, même si ce n’est pas le cas. Faites du sport, aérez-vous !

Appréhender celle de son interlocuteur :

Soyez vigilant sur l’apparence de votre interlocuteur, physique, gestuelle, le regard, la voix, les arguments maniés, son stress visible ou pas … regardez la personne en face !

Se débarrasser des sources de nuisances :

Être en cours de négociation de départ éveille souvent des curiosités, envies ou jalousies chez les collègues. Alors, ils veulent savoir, obtenir des informations. Car ils seront peut-être dans votre cas demain ! Donc leur dire que vous leur donnerez des infos quand vous en aurez …

Se reposer sur une tierce personne :

Pour prendre des décisions rationnelles et factuelles, préparer ses arguments, évacuer la pression, le stress et prendre du recul, il est bien d’être aidé par une personne extérieure à sa famille ou son cercle amical. Le coach est cette personne, non impliquée affectivement avec vous.

Choisir un repère :

Si vous êtes chef de projet, considérez cette négociation comme un projet à gérer. Si vous êtes commercial, considérez votre interlocuteur comme un client difficile à qui vous allez vendre … votre départ !

Conclusion

Le coaching aide à décoller les enjeux et à se « brancher » sur la réalité de l’ici et maintenant. Bien préparer mentalement sa négociation, c’est pouvoir la gérer comme une activité dans laquelle in excelle.

Pour en savoir plus sur la préparation mentale des étapes de la négociation de départ, écrivez-nous maintenant en passant par notre formulaire de contact.

Contact

Vous pouvez nous envoyer un email, nous vous répondrons rapidement.

Not readable? Change text. captcha txt
0