En quoi la cohésion d’équipe est primordiale à l’école comme au travail ?

En quoi la cohésion d’équipe est primordiale à l’école comme au travail ?

Vous êtes lycéens, étudiants, ou salariés en activité ?

Vous avez des travaux dirigés, des études de cas, des présentations, des ateliers et des projets à mener en équipe, en tant que participant ou animateur ?

Vous avez des difficultés à trouver votre place avec les autres participants, à vous faire entendre et à contribuer efficacement ?

Vous avez du mal à mener votre équipe sans stress et vous sentez qu’il y a des non-dits ou des conflits sous-jacents qui viennent altérer le travail du groupe ?

Vous ne savez pas comment créer une dynamique inspirante et motivante dans l’équipe ? 

Si tel est le cas, alors je vous invite à lire la suite de cet article. Il vous donnera des clés pour apprendre à travailler ensemble et mieux coopérer, dans une atmosphère empreinte de plus de confiance et de bienveillance, et aussi plus constructive et efficiente.  

  1. Qu’est-ce qu’une équipe ?

Tout d’abord, définissons ce qu’est réellement une équipe. Selon Katzenbach et Smith, « une équipe est un petit nombre de personnes aux compétences complémentaires, ayant des intérêts et un but commun, et qui partagent une façon de travailler dont ils se tiennent mutuellement responsables. Ils échangent des idées, ont des objectifs collectifs et des compétences variées. »

Contrairement à un groupe de travail, qui est « un groupe pour lequel il n’existe aucun impératif de performance ni opportunité qui nécessiteraient qu’il devienne une équipe. Les membres interagissent principalement en vue de partager des informations, de bonnes pratiques ou des visions, et pour prendre des décisions permettant à chacun d’être performant dans son propre domaine de responsabilité. »

Comprenez bien la différence, dans un groupe nous prêchons pour notre propre paroisse, dans l’autre nous sommes unis dans le but d’atteindre un objectif commun, comme une équipe de basket par exemple.

  1. Les phases de maturité et développement d’une équipe

Lorsque que vous rejoignez une équipe, que ce soit un choix ou une obligation, cela peut vous aider de comprendre que toutes les équipes, peu importe lesquelles, que ce soit à l’école, au travail, dans votre équipe de football ou de handball, passent par différents stades. Et certains de ces stades ne sont pas forcément confortables. Pour arriver à une bonne entente et être performants ensemble, nous ne pouvons pas nous affranchir de notre esprit humain, de ses besoins et automatismes, et nous devons franchir plusieurs étapes, voire même régresser pour mieux avancer. Bruce Tuckman parle des stades de maturité d’une équipe. Il avance que toutes les équipes passent par 5 stades, d’une durée plus ou moins longue selon le contexte, la connaissance du concept, l’accompagnement et la personnalité des équipiers. Ces stades sont les suivants :

Forming / La constitution : Les membres de l’équipe se rencontrent. Leur seul point commun à ce stade est le projet/objectif commun.

Storming / La confrontation : Au bout d’un certain temps, les personnalités des différents membres se confrontent au fur et à mesure qu’ils apprennent à se connaitre, cherchent à prendre leur place.

Norming / La normalisation : Les membres se connaissent et s’acceptent mieux, et comprennent qu’ils peuvent mettre en place un mode de fonctionnement basé sur leurs qualités et compétences.

Performing / La performance : Les membres collaborent efficacement pour mettre en œuvre le projet et atteindre la cible commune. Ils sont au paroxysme de leur performance à ce stade.

Adjourning / La dissolution : Cette étape intervient dans le cas où c’est un projet avec une date de fin. L’équipe est dissoute après que le résultat ait été atteint et que le bilan de leur expérience ait été fait. Le deuil doit être géré.

Une fois que vous avez compris cela, vous pouvez vous rassurer. Ce n’est pas anormal que vous vous sentiez un peu isolés au début et c’est totalement logique de passer par une phase de friction avec ses co-équipiers. C’est justement la preuve que vous gravissez les étapes ensemble et que la situation va s’améliorer.

Cela vous fait-il prendre un peu de recul et vous aide-t-il à mieux accepter la situation ?

  1. Mieux se connaitre pour mieux travailler ensemble

Voyez-vous un petit mieux pourquoi et à quoi sert la cohésion d’équipe ? Que ce soit à l’école, en formation ou en entreprise, toutes les équipes passent par ces stades. Travailler sur la cohésion permet d’écourter les premières étapes pouvant mettre en péril l’atteinte des résultats attendus, donc la performance de cette même équipe à œuvrer pour remplir les objectifs pour lesquels elle a été mandatée.

En 20 ans de carrière principalement dans le management de projets et d’équipes, je ne serais pas loin de la vérité, si je disais que dans 95% des cas, l’échec d’un projet ou son retard venait de l’humain et de son interaction avec les autres membres de l’équipe. En coaching, quand je demande aux dirigeants, managers et équipiers comment se passe leur projet en cours, la plupart d’entre eux me répondent : « Le sujet est très intéressant et inspirant. Mais nous avons peu de temps pour le mettre en œuvre. A chaque fois que nous nous réunissons, les frictions entre certains membres et les débats interminables entre eux nous ralentissent dans la prise de décision, et nous avançons peu… ».

Ces personnes ne sont-elles pas bloquées dans la phase de « storming » citée plus haut ?

Cela a l’air très simple, et pourtant les retombées positives ne sont pas forcément faciles à imaginer : il est déterminant d’apprendre à mieux se connaitre pour mieux travailler ensemble et atteindre le niveau de performance optimal de l’équipe !

L’auteur d’ « Optimisez votre équipe », Patrick Lencioni écrit : «Travailler sur la cohésion d’équipe n’est pas une perte de temps au détriment de la productivité: une équipe forte et soudée est plus performante et efficiente».

En effet, au démarrage du projet, les équipes ont souvent l’impression que passer du temps à se réunir pour souder l’humain est une perte de temps. Ce temps passé sera largement compensé par la suite lorsque les décisions seront mieux consenties et efficaces. Et pour finir, travailler sur la cohésion donne un avantage compétitif sur les concurrents car comme P. Lencioni l’explique : « Si vous arriviez à amener tous les employés d’une entreprise à ramer dans la même direction, vous pourriez dominer n’importe quelle industrie, n’importe quel marché, damer le pion à n’importe quel concurrent, n’importe quand. »

En conclusion, passez du temps ensemble. Si besoin, faites vous aider par un coach qui mettra en place un processus et des outils vous permettant de bénéficier d’un cadre protecteur pour vous sentir en confiance et la permission de vous ouvrir et de vous exprimer.  

Il existe de nombreux outils psychométriques d’équipe permettant de mieux comprendre son propre fonctionnement et celui des autres, comme le MBTI®, DISC®, Processcom®, Comcolors® etc.

  1. La pyramide de Lencioni : exemple d’un outil complet de cohésion et de performance d’équipe.

Il existe plusieurs méthodes, processus et outils académiques ou non académiques de cohésion d’équipe. Je choisis ici de parler de la pyramide de P. Lencioni, qui pour moi, est un des concepts des plus complets. Il permet une meilleure cohésion entre individus, donne du sens à leur projet, vision, valeurs et objectifs communs. Il permet également de poser un cadre de travail accepté et compris par tous et c’est aussi un outil de régulation d’équipe efficace. Voici une vidéo qui vous explique clairement son fonctionnement :  

Qu’en avez-vous pensé ? Je suis sûre que certaines des situations ont dû raisonner en vous !

  1. Lencioni parle des 5 dysfonctionnements à considérer dans une équipe.

Laissez-moi vous expliquer le principe et ses avantages :

Travailler sur une meilleure cohésion d’équipe est un avantage compétitif et différentiateur puissant par rapport aux concurrents : ce n’est pas simple et ce n’est pas mesurable et vérifiable facilement mais les résultats sont significatifs. Se délester des jeux politiques, de la confusion, de la compétition interne et des débats interminables sur les mêmes sujets permet d’agir plus vite et donc à moindre coût, dans une atmosphère privilégiant la bonne entente, la motivation et la loyauté.

  • LA CONFIANCE / TRUST : Pour P. Lencioni, le socle de toute équipe désireuse d’être performante et d’atteindre ou de dépasser ses objectifs, c’est la confiance. Les membres des équipes solides s’autorisent librement à être vulnérables les uns avec les autres sans retenue et sans peur des répercussions sur leurs faiblesses, leurs erreurs, leurs inquiétudes, leurs comportements et demandent de l’aide aux autres. L’énergie de l’équipe est focalisée sur le travail à accomplir et non sur le contrôle de ses comportements et des interactions politiques avec les autres. Les personnes disent ce qu’elles pensent, et n’utilisent pas de mots ou d’actions qui leur permettrait de faire réagir les autres comme elles le souhaitent.
  • LA CONFRONTATION CONSTRUCTIVE / CONFLICT : La confiance est primordiale pour s’engager dans des dialogues passionnés à propos des enjeux et des décisions concernant le projet ou l’entreprise. On parle ici de débat constructif, où les membres n’hésitent pas à exprimer leurs idées, leurs désaccords, questionnent et challengent les autres avec bienveillance et librement. On ne parle pas d’essayer d’avoir raison ou d’attaques personnelles, on parle de confrontation productive pour l’entreprise afin de décider de la meilleure solution, en ayant confronté toutes les possibilités. Les équipes qui n’osent pas débattre, se retrouve dans un stade d’harmonie artificielle où les membres portent un masque, peuvent avoir des tensions sous-jacentes conduisant à des propos malveillants et peuvent ignorer les vrais problèmes de peur des répercussions. Les réunions en deviennent ennuyeuses. Une réunion devrait être aussi intéressante qu’un bon film !
  • L’ENGAGEMENT / COMMITMENT: Avoir fait le tour de toutes les questions et opinions permet d’amener l’équipe à prendre des décisions claires, acceptées par tous, même en cas de désaccord de certains membres. Le fait que tout le monde ait pu s’exprimer et être sincèrement écouté et pris en compte, permet à l’équipe de soutenir une décision importante car rien n’aura été omis dans la discussion. Rechercher absolument un consensus et repousser la décision jusqu’à ce que suffisamment de données soient collectées font prendre le risque de manquer des opportunités et de créer de l’ambiguïté. En effet, ne pas décider empêche d’avoir des consignes et des priorités claires et laisse la porte ouverte à interprétation pour l’organisation toute entière. Il vaut mieux une décision qu’aucune. « Si tout est important, rien ne l’est ! »
  • LA RESPONSABILISATION / ACCOUNTABILITY: Quand les décisions sont prises en commun, il est plus facile pour les membres d’une équipe d’être tous responsables du résultat et de s’assurer ensemble de ce résultat avec des critères de performances élevés. Il ne s’agit pas de fliquer ses pairs mais de se responsabiliser mutuellement, de se faire progresser, de partager et traiter les problématiques rapidement ensemble, avec respect, en autonomie sans avoir besoin que le chef s’en mêle.
  • RESULTATS / RESULTS: Une équipe qui se fait confiance, s’engage dans des débats constructifs, adhère aux décisions prises, est co-responsable face aux résultats, aura tendance à se focaliser en priorité sur les objectifs collectifs de l’équipe plutôt que sur ses intérêts individuels et sa carrière personnelle. « Dans un sport collectif comme dans une équipe de direction, peu importe la satisfaction d’un membre à l’égard de ses propres résultats, si l’équipe perd, tout le monde perd, même celui qui a marqué le plus de buts. »

Vous devez mieux comprendre à présent pourquoi j’apprécie ce concept. Toutes les phases sont interdépendantes et vous l’aurez bien compris, tout commence par l’humain.

La base, c’est la confiance !

Pour finir avec du concret, je vous ai dressé un tableau présentant les différentes actions à mener pour chaque strate de la pyramide. On parle encore une fois ici de l’importance de la cohésion, du sens, du cadre et de la régulation d’équipe qui permettent d’atteindre les résultats, dans la bonne humeur, l’entente et la performance. J’espère que cela vous aidera dans vos équipes !

Si vous souhaitez bénéficier de l’expertise d’un coach en orientation scolaire et professionnelle de notre cabinet de coaching, écrivez-nous maintenant en passant par notre formulaire de contact pour un premier échange gratuit.