Savoir finaliser une négociation de départ d’entreprise avec son employeur

savoir finaliser une négociation de départ d'entreprise

Savoir finaliser une négociation de départ d’entreprise avec son employeur

Cet article sur comment savoir finaliser une négociation de départ d’entreprise fait partie d’une sérié d’articles sur le même thème. Si vous êtes au début de votre négociation de départ, nous vous conseillons de rechercher d’autres articles sur le même sujet sur notre site. Si au contraire vous souhaitez savoir comment finaliser votre négociation, découvrez tout de suite nos conseils.

Bravo ! Vous êtes à la fin de votre négociation et vous avez obtenu tout ce que vous vouliez, ou presque. Maintenant, il s’agit de finaliser car crier victoire avant que tout ne soit finalisé peut exposer à des déconvenues.

Cette phase se caractérise par :

  • Les promesses n’engagent que celle / celui qui les croit
  • L’écrit est nécessaire
  • Formaliser est nécessaire
  • Informer son entourage des résultats d’une négociation … ou pas.
  • Et votre carrière ?
  • L’entrée dans une nouvelle phase de négociation.

Coaching pour finaliser une négociation de départ avec votre employeur 

Survolons les 2 premières dans le cadre de cet article :

Les promesses n’engagent que celle / celui qui les croit

Cela peut paraître cynique car ce type d’affirmation met à mal certaines valeurs comme « respect de la parole donnée », « une parole vaut tous les contrats du monde » qui devraient suffire … en théorie.

Maintenant dans la réalité, et qu’elle que soit le type de négociation (départ, arrivée, repositionnement), beaucoup de choses sont dites, parfois avec sincérité, parfois pour écourter de trop longues discussions, parfois parce que l’interlocuteur (ou vous-même) en fait « un peu trop », bref, pour arriver à une conclusion.

Quand il existe un écart entre ce dont les personnes sont convenues par oral et ce qui est écrit contractuellement et lorsque cet écart est pointé du doigt, il est souvent répondu de « faire confiance ».

La confiance aurait-elle valeur de contrat ? Si dire est possible, qu’est-ce qui fait qu’écrire serait impossible ou dangereux ? La réponse est que les parties prenantes savent bien que ce sont les écrits qui feront foi sur un plan juridique en cas d’appel à la justice car ils ont valeur d’engagement. Par ailleurs, certaines personnes n’hésitent pas à « promettre la une » en parole.

Prendre la responsabilité de demander des écrits protège vos intérêts et montre votre détermination à obtenir des éléments tangibles. A l’inverse, se contenter d’une parole serait-elle une façon d’éviter le risque de déplaire à votre interlocuteur, de paraitre manquer de souplesse ou légèrement parano ?

L’écrit est nécessaire

Certes la plupart des hommes et femmes d’entreprise respectent leur parole. Néanmoins :

  • L’environnement change vite
  • Les malentendus ou erreurs d’interprétation doivent être levés.

L’environnement change vite

N’oubliez pas qu’il y a en moyenne 9 à 10 mois entre votre démission et votre confirmation dans votre nouveau poste (3 mois après votre démission et période d’essai de 4 + 3 mois) et ceci est une période très longue dans le calendrier d’une entreprise et bien des choses peuvent changer dans ce laps de temps (changement de stratégie, de dirigeants, être rachetée …).

Ainsi il peut se faire que ceux qui vous ont faire des promesses n’aient plus les moyens de tenir.

Il conviendra alors de renégocier un nouveau périmètre tenant compte de ce qui est possible dans le nouveau contexte ou une compensation du préjudice subi puisque la promesse formalisée par l’écrit ne peut être tenue.

Clarification des malentendus

Un exemple classique de malentendu, de mécompréhension culturelle réside dans les différences que recouvrent certains titres de fonction. Dans le monde Anglo-Saxon, Sales Director couvre souvent les ventes, l’avant-vente, le marketing produit voire même l’après-vente. En France, ce ne sont souvent que les ventes.

Il est donc nécessaire de clarifier les choses quand un cadre passe d’un environnement Anglo-Saxon à un environnement Français, d’aller dans le détail et de ne pas se contenter d’à peu près, quitte à paraitre tatillon.

Reformuler précisément ce que vous comprenez de la proposition qui vous est faite permet d’éviter les erreurs d’interprétations et de représentations.

Conclusion

Être au clair dans votre compréhension de ce qui vous est proposé, obtenir que les écrits qui vous soient faits reflètent exactement cette proposition sont des clés indispensables pour finaliser votre négociation.

Vous venez de découvrir nos conseils sur comment finaliser une négociation de départ d’entreprise. Pour en savoir plus sur comment savoir finaliser une négociation de départ d’entreprise ou sur comment bénéficier de l’expertise d’un coach de départ d’entreprise écrivez-nous en passant par notre formulaire de contact.

Contact

Vous pouvez nous envoyer un email, nous vous répondrons rapidement.

Not readable? Change text. captcha txt
0