Devenir coach professionnel et les 6 besoins humains d’Anthony Robbins

Devenir coach professionnel

Devenir coach professionnel expliqué avec la théorie des 6 besoins humains de Tony Robbins

Devenir coach peut-il s’expliquer par la théorie des 6 besoins humains de Tony Robbins ?

Besoin de sécurité

Devenir coach signifie être sûr de choisir un métier dont les résultats dépendent essentiellement de soi-même. La plupart des coachs travaillent à leur compte et savent que les résultats qu’ils obtiennent dépendent principalement de leur capacité à développer des solutions de coaching permettant de répondre parfaitement aux besoins profonds de leurs clients.

Les coachs improvisés ne peuvent pas survivre dans un marché du coaching si concurrentiel. Pour cela, les futurs coachs peuvent être certains que les résultats qu’ils obtiendront, seront le fruit de leur propre engagement à répondre adéquatement à la demande de leur clientèle.

Les personnes qui souhaitent devenir coach peuvent être certaines que, réussir en tant que coach, ne dépend pas de certifications ou de diplômes de coach plus ou moins reconnus. En revanche, vivre du métier de coach, requiert d’apporter aux clients les meilleurs instruments pour dépasser leurs limites et atteindre efficacement leurs objectifs, rapidement et au meilleur rapport qualité-prix.

Besoin de variété

La profession de coach remet constamment en question les certitudes d’un coach car la diversité des clients et des problématiques que ces derniers rencontrent, remettent constamment en cause la vision du monde et la façon de travailler d’un coach professionnel.

Peu importe le domaine dans lequel vous choisirez d’opérer en tant que coach, vous rentrerez en contact avec une multitude impressionnante de personnalités qui vous montreront une amplitude presque infinie de comportements humains.

Vous serez exposés à toutes sortes de situations remettant en question vos propres croyances et valeurs concernant non seulement le coaching mais également la globalité de votre propre existence.

Cela est normal car dans le cadre du coaching, le coach et ses clients s’auto-influencent. Un bon coach doit garder une bonne ouverture d’esprit pour s’adapter au mieux à ses clients et pour être plus efficace avec eux.

Cela signifie aussi qu’un coach efficace ne doit pas se renfermer dans des techniques qui risqueraient d’offusquer son objectivité et sa capacité de jugement.

 

Besoin de se sentir important, unique

Être coach donne la possibilité de s’exprimer librement, selon son propre style, selon sa propre personnalité en étant le plus possible soi-même. Cela permet aux coachs d’appartenir à une élite de personnes qui font un travail passionnant qui les motivent constamment. Avoir un travail si passionnant conduit parfois à se sentir importants voire uniques lorsque l’on pense que la plupart des personnes voient dans le travail juste un moyen pour survivre.

Faire un travail passionnant permet non seulement de l’apprécier davantage mais également d’être plus efficace comme coach et comme entrepreneur. Cela parce que la passion pour le métier de coach permet de dépasser de plus grandes difficultés en développant des solutions de qualité supérieure pour les clients et pour sa propre entreprise de coaching professionnel.

Réussir à dépasser de très grandes difficultés, qui nous semblaient impossibles, renforce notre confiance, nous fait sentir importants et même uniques.

Un bon coach doit coacher ses clients avec l’exemple de situations réelles qu’il a vécu et auxquelles il a survécu. La passion unie à l’expérience donne plus de crédibilité à un coach et peut faciliter la réussite du coaché qui voit l’expérience de vie du coach comme un exemple à suivre. Cela permet de passer du coaching au mentoring.

Besoin de créer des liens

L’emploi de coach est fondé sur la capacité à mériter la confiance des clients. Gagner cette confiance est indispensable pour que les clients participent à la dynamique psychologique propre au coaching. Lorsque le coach réussit ce défi, alors les clients ont de plus grandes chances d’atteindre leurs objectifs. Lorsque cette confiance est établie, immanquablement des liens se créent entre le coach et toute personne qui rentre en relation avec lui.

Le métier de coach permet de tisser des liens avec des personnes très différentes et cela ne peut qu’être enrichissant pour toute personne aimant le contact et les échanges avec les autres.

Un bon coach sait que sa capacité à établir un excellent rapport avec ses clients et avec toutes les autres personnes qu’il peut rencontrer au cours de son activité professionnelle, est vital pour sa réussite.

 

Besoin de grandir, de s’améliorer

Devenir life coach ou coach professionnel requiert de rentrer dans un processus de développement personnel continu car pour aider au mieux les clients, vous devez acquérir une compréhension profonde de votre propre personnalité et de vos zones d’ombre.

Être coach requiert également de développer des compétences professionnelles multiples car pour construire une véritable pratique professionnelle et pour s’adapter à l’évolution des besoins des clients, il est essentiel se de former sans cesse.

Un coach efficace sait que pour être constamment performant, il ne peut pas se contenter de ses acquis et que tout ce qu’il apprend est tout d’abord bénéfique pour lui-même en tant qu’individu.

Encore une fois, un bon coach devrait être l’exemple vivant de ce qu’il demande à ses clients.

Besoin de contribuer

Le coach a la possibilité de contribuer au succès de ses clients et à la reconnaissance de la valeur de son métier.

La plupart des coachs sont davantage motivés par le désir d’aider les autres à améliorer la qualité de leur vie. Devenir coach professionnel signifie être sûr d’avoir un travail passionnant car l’on aide constamment les clients à mieux vivre leur vie tout en atteignant des objectifs importants. Le métier de coach donne l’opportunité d’aider les autres à changer de vie professionnelle et personnelle. Un coach passionné par son métier a tout d’abord envie d’assister à la réussite de ses clients. Cela est pour le coach la plus grande des récompenses car au final la réussite du coaché dépend aussi de l’efficacité du coach.

Un coach a également la possibilité de contribuer à la reconnaissance de la valeur de son expertise et de son métier. Le travail réalisé par les fédérations de coaching nationales et internationales reste encore insuffisant, trop lié à des intérêts économiques, davantage une affaire d’élites et proposant trop souvent des règles internes limitant la liberté des pratiques professionnelles des coachs.

Les coachs peuvent contribuer à la reconnaissance de leur métier en sollicitant davantage les pouvoirs publics sur la valeur du métier de coach et sur l’importance d’obtenir une reconnaissance européenne, voire mondiale de la profession de coach. Cette reconnaissance devrait être liée exclusivement à la formation professionnelle des coachs et aux expériences dans le domaine du coaching. Cela permettrait enfin d’avoir une véritable reconnaissance du métier fondée sur des paramètres mesurables et cohérents avec les besoins des coachés.

Vous venez de découvrir ce qui peut motiver une personne à devenir coach professionnel même si chaque personne sera motivée davantage par un ou plusieurs de ces besoins.  Si vous souhaitez devenir coach professionnel, écrivez-nous en passant par notre formulaire de contact.

Leave a Comment

Contact

Vous pouvez nous envoyer un email, nous vous répondrons rapidement.

Not readable? Change text. captcha txt
0